Dopage - 24/01/2020

UKAD attend toujours

 

Surprenant. L’agence britannique antidopage (UKAD) a fait savoir jeudi 23 janvier qu’elle n’avait pas encore reçu la moindre demande de l’AMA pour une nouvelle analyse des échantillons de Mo Farah, le quadruple champion olympique de demi-fond (5 000 et 10 000 m). L’AMA a pourtant lancé une enquête sur tous les athlètes qui ont été entraînés par Alberto Salazar, l’entraîneur du Nike Oregon Project, suspendu pour 4 ans depuis l’automne dernier par l’agence américaine antidopage (USADA). Mo Farah en fait partie. Il a travaillé avec le coach américain jusqu’en 2017. Mais l’UKAD insiste : « Sur le sujet spécifique du projet Nike Oregon, en novembre 2019, nous avons proposé de manière proactive d’aider l’AMA dans ses efforts et, à ce jour, nous n’avons reçu aucune demande d’assistance de ce type. » Mo Farah, de son côté, a expliqué sur les réseaux sociaux qu’il accepterait de faire tester à nouveau ses précédents échantillons de sang ou d’urine.

ActualitésVoir toutes les actualités