JO 2032 - 22/01/2020

Le maire de Séoul en appelle à la paix

Les tensions ont repris dans la péninsule coréenne, mais la Corée du Sud n’a pas renoncé à faire cause commune avec son voisin du nord pour une candidature conjointe aux Jeux d’été en 2032. Le maire de Séoul, Park Won-soon, a expliqué mardi 21 janvier aux médias qu’il était urgent de pacifier à nouveau la région pour pouvoir préparer un dossier à remettre au CIO. « Nous devons créer une atmosphère pacifique dans la péninsule coréenne et dans la région, dès maintenant, afin de pouvoir préparer concrètement notre candidature à l’organisation des Jeux olympiques, a expliqué le premier élu de la capitale. Il est urgent que nous commencions à préparer l’organisation conjointe des événements olympiques. Nous devons arrêter tout ce qui risque de générer des tensions et des conflits militaires. » Selon Park Won-soon, une phase pacifique doit dominer entre Séoul en Pyongyang au moins jusqu’aux Jeux d’hiver de Pékin en 2022, afin de sauvegarder les chances d’une candidature commune pour les Jeux en 2032. Pour rappel, la session du CIO a attribué en début de mois à la province de Gangwon, en Corée du Sud, les Jeux d’hiver de la Jeunesse en 2024. A cette occasion, Thomas Bach a assuré que la « porte était ouverte » pour l’organisation de certaines épreuves en Corée du Nord.

 

ActualitésVoir toutes les actualités