Russie - 11/12/2019

Parsons veut y voir plus clair

Andrew Parsons, le président du Comité international paralympique (IPC), n’a pas tardé à réagir à la décision de l’AMA de suspendre la Russie pendant une période de 4 ans. Le dirigeant brésilien ne conteste pas la sanction, mais il demande des éclaircissements. Interrogé par l’AFP, il a reconnu qu’il s’attendait à voir les autorités russes faire appel de la décision de l’AMA. « En fin de compte, il s’agira d’une décision du TAS et nous devrons alors réagir, mais il faudra attendre quatre mois avant les Jeux, donc nous devrons réagir rapidement, a expliqué Andrew Parsons. Ce que nous voulons, c’est que la décision soit claire sur ce que sera la participation des athlètes russes. » La Russie dispose d’un délai de 21 jours, à compter du lundi 9 décembre, pour faire appel. La suspension de ses athlètes prendra seulement effet à partir de la décision du Tribunal arbitral du sport. La procédure s’annonce longue et complexe. Pour rappel, l’IPC avait suspendu le comité paralympique russe avant les Jeux de Rio 2016. A l’époque, la décision lui appartenait. Elle est aujourd’hui entre les mains de l’AMA.

ActualitésVoir toutes les actualités