Russie - 22/11/2019

L’athlétisme encore accusé

Les ennuis se poursuivent pour l’athlétisme russe. Pire : il s’aggravent. L’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU) a accusé, jeudi 21 novembre, la Fédération russe (RusAF) d’entraves à une enquête sur des présumées violations des règles antidopage. Les accusations portent sur une investigation en cours concernant l’absence de localisation de l’athlète russe Danil Lysenko, médaillé d’argent à la hauteur aux Mondiaux de Londres en 2017. Elles pointent le comportement de certains dirigeants, dont Dmitry Shlyakhtin, le président de la RusAF, et Alexander Parkin, le directeur exécutif. Ils sont accusés par l’AIU de falsification ou de complicité de falsification de documents. Ils ont été provisoirement suspendus. Même sanction pour Danil Lysenko et pour son entraîneur, Evgeniy Zagorulko, également accusés d’entraves à l’enquête. Trois autres personnes sont visées par des accusations identiques : Artur Karamyan, le président de la Fédération d’athlétisme de Moscou, Elena Orlova, l’administratrice principale de la RusAF, et Elena Ikonnikova, la coordinatrice de la lutte antidopage. La RusAF dispose d’un délai pour répondre aux accusations, mais elle devra le faire au plus tard le 12 décembre 2019. L’AIU transmettra ensuite le dossier à World Athletics. Le mois de décembre s’annonce délicat pour le sport russe, avec une réunion de l’AMA (9 décembre) sur les incohérences dans les données extraites du laboratoire du Moscou, puis le dossier RusAF à examiner par World Athletics.

ActualitésVoir toutes les actualités