Jeux du Commonwealth - 15/11/2019

La menace d’un boycott s’éloigne

L’Inde concrétisera-t-elle sa menace de boycotter les Jeux du Commonwealth 2022 à Birmingham ? Peu probable. Les autorités du mouvement olympique indien évoquent depuis plusieurs mois leur projet de tourner le dos à l’événement en raison de la décision des Britanniques d’en exclure le tir, un discipline où les Indiens ont décroché 16 de leurs 66 médailles lors de l’édition 2018 disputée à Gold Coast, en Australie. Mais le climat semble à l’apaisement. « Nous sommes déterminés à travailler ensemble pour trouver une solution à ce problème », ont déclaré la présidente de la Fédération des Jeux du Commonwealth (CGF), Louise Martin, et le président du comité olympique indien, Narinder Batra, dans une déclaration conjointe rédigée jeudi 14 octobre après leur rencontre. Précision de Narinder Batra : « La décision que nous avons prise de pas participer tient toujours, mais nous devons en discuter à nouveau avec notre comité exécutif, pour l’informer des derniers échanges avec la CGF. Nous en débattrons ensuite en assemblée générale. Nous devons respecter notre processus. » Affaire à suivre.

 

ActualitésVoir toutes les actualités