Etats-Unis - 23/10/2019

Le dopage devient un crime

Les autorités sportives ne seront bientôt plus seules à sanctionner les infractions aux règles antidopage aux Etats-Unis. La justice s’y mettra bientôt à son tour. La Chambre des représentants a adopté par vote, mardi 22 octobre, un projet de loi destiné à considérer désormais comme un acte criminel les grandes affaires internationales de dopage, à l’image du scandale du sport russe aux Jeux d’hiver de Sotchi en 2014. Le projet de loi a pris le nom de Grigory Rodchenkov, le directeur du laboratoire antidopage de Moscou, connu pour avoir collaboré avec les autorités pour révéler l’ampleur de la triche. Une fois adoptée par le Sénat, où elle bénéficie d’un fort soutien, puis signée par Donald Trump, la loi entrera en vigueur. Elle prévoit des amendes pouvant aller jusqu’à un million de dollars et des peines d’emprisonnement d’un maximum de 10 ans. Elle permettra notamment à la justice américaine de poursuivre et éventuellement condamner toute personne impliquée dans une affaire de dopage, comme elle l’a fait pour les dirigeants internationaux du football convaincus de corruption. Ce projet de loi est soutenu par les principales organisations sportives américaines, dont le comité olympique et paralympique (USOPC) et l’Agence nationale antidopage (USADA).

ActualitésVoir toutes les actualités