Natation - 14/10/2019

Un Américain en prend pour 20 mois

L’Agence américaine antidopage (USADA) connaît un début d’automne bien rempli. Après avoir réglé son sort à Alberto Salazar, elle vient de faire tomber l’un des anciens de la natation américaine. Conor Dwyer, champion olympique (2012) et mondial (2011 et 2013) du relais 4×200 m, a été contrôlé positif à la testostérone lors de tests antidopage hors compétition, réalisés les 15 et 27 novembre et le 20 décembre 2018. Il été suspendu 20 mois par l’USADA. L’agence antidopage américaine avait initialement réclamé une suspension de 4 ans, mais un panel indépendant de trois juges de la commission d’arbitrage a réduit sa sanction. Les juges ont estimé que le nageur, âgé de 30 ans, n’avait fait que suivre un traitement sur des conseils médicaux extérieurs. Selon ce panel, Conor Dwyer « pensait qu’il s’agissait d’un traitement relatif à son bien-être psychologique et qu’il n’y aurait aucune conséquence sur ses performances sportives, selon la manière dont les choses lui avaient été présentées. » Etrange. Après l’annonce de sa suspension, Conor Dwyer a publié sur Instagram un communiqué annonçant son retrait de la natation de compétition. Aux derniers championnats du monde, en juillet 2019 à Gwangju (Corée du Sud), Américains et Australiens avaient mené la fronde contre le Chinois Sun Yang, soupçonné de dopage. Depuis, ces deux pays ont été frappés par deux cas de dopage au sein de leur équipe nationale.

ActualitésVoir toutes les actualités