Corée - 14/10/2019

Pyongyang fait le dos rond

Rien ne change en Corée. Les deux voisins de la péninsule doivent se rencontrer sur un terrain de football, mardi 16 octobre, en éliminatoires du Mondial 2022. Mais malgré les tentatives de Séoul, le match s’annonce aussi fermé que d’habitude. Le ministère sud-coréen de l’Unification a exprimé en fin de semaine passée sa « déception » face au silence de la Corée du Nord sur sa demande de discuter de la visite de spectateurs et journalistes dans la capitale nord-coréenne pour assister à l’événement. « Nous avons fait part au Nord de ces questions via divers canaux, mais n’avons pas encore reçu de réponse, a reconnu Kim Eun-han, le porte-parole adjoint du ministère, lors d’une conférence de presse. Nous trouvons cela décevant. » L’Association coréenne de football (KFA), de son côté, a expliqué que la fédération de football de la Corée du Nord l’avait informé que la question d’autoriser l’entrée de personnes autres que les joueurs n’était pas à l’étude. Tout porte à penser que le match ne sera pas diffusé à la télévision. La Corée du Nord n’avait pas diffusé en direct le match de qualification contre le Liban, joué au début du mois de septembre à Pyongyang.

ActualitésVoir toutes les actualités