Etats-Unis - 21/08/2019

Les protestataires placés en probation

Le comité olympique et paralympique américain (USOPC) ne plaisante pas avec les règlements. Il a placé en période de probation de 12 mois deux athlètes ayant manifesté leur opposition politique à l’occasion des derniers Jeux panaméricains, organisés à Lima, au Pérou. L’escrimeur Race Imboden a mis un genou à terre (photo ci-dessous) sur le podium, au moment de l’hymne national américain. La lanceuse de marteau Gwen Berry a levé le poing, dans les mêmes circonstances, pendant la cérémonie des médailles. L’un et l’autre ont ainsi violé un accord signé par les athlètes américains avant de participer aux compétitions internationales. La probation signifie que les deux athlètes seront éligibles à participer aux Jeux olympiques de Tokyo l’an prochain. Ils évitent donc le pire, mais devront refréner à l’avenir leurs envies de militantisme. La directrice exécutive de l’USOPC, Sarah Hirshland, a écrit aux deux athlètes pour les informer de leur sanction. « Cela signifie que vous pourriez faire face à des sanctions plus sévères pour toute infraction supplémentaire à notre code de conduite », précise-t-elle dans son courrier, dont le quotidien USA Today a obtenu une copie.

ActualitésVoir toutes les actualités