Canoë-kayak - 20/08/2019

Une Canadienne suspendue pour dopage

Sale affaire pour le sport canadien et pour le canoë-kayak. La Fédération internationale de canoë (ICF) a annoncé via un communiqué, lundi 19 août, avoir suspendu à titre provisoire la Canadienne Laurence Vincent-Lapointe, l’une des meilleures spécialistes de la course en ligne, sacrée championne du monde à 11 reprises. Elle a été révélée positive à un contrôle antidopage. L’annonce de l’ICF intervient au moment de l’ouverture des Mondiaux de canoë-kayak course en ligne, disputés à Szeged, en Hongrie. Âgée de 27 ans, Laurence Vincent-Lapointe ne pourra pas défendre cette semaine les trois titres mondiaux décrochés l’an passé. L’ICF n’a pas dévoilé le nom du produit détecté lors du test antidopage positif de la Canadienne, mais une source proche du dossier précise qu’il s’agirait du Ligandrol, utilisé pour traiter des cas des maladies dégénératives qui touchent les muscles et l’ostéoporose. Il permet d’accroître la masse musculaire, en plus d’aider à la récupération. Il est à l’origine de la suspension de la nageuse australienne Shayna Jack, privée des Mondiaux de natation 2019 après avoir échoué à un test antidopage. « Je suis encore sous le choc et complètement dévastée par la situation, parce que je n’ai absolument rien fait de mal et parce que je n’ai rien à cacher », a commenté Laurence Vincent-Lapointe.

ActualitésVoir toutes les actualités