Natation - 29/07/2019

Une Australienne contrôlée positive

Sale affaire pour la natation australienne. Shayna Jack, l’une des ses relayeuses, détentrice du record du monde 4×100 m et quadruple médaillée mondiale en 2107, a été contrôlée positive lors d’un test effectué hors compétition, fin juin, avant les Mondiaux 2019 à Gwangju (Corée du Sud). L’information a été confirmée par la Fédération australienne de natation. Un contrôle positif qui explique le départ soudain de Shayna Jack, 20 ans, du stage d’entraînement de la délégation australienne au Japon avant les Mondiaux sud-coréens. Sur son compte Instagram, la nageuse dément avoir pris du Ligandrol. Elle assure même n’avoir jamais entendu parler de ce produit. « J’étais en état de choc total (quand elle a appris par téléphone son contrôle positif, ndlr), me demandant comment et pourquoi cela m’arrive. Mon cerveau répétait encore et encore: « J’ai toujours vérifié mes substances », « Je n’ai pas fait ça », « Pourquoi cela m’arrive-t-il à moi? », « Je n’ai rien fait de mal », écrit-elle. Je n’ai pas pris cette substance intentionnellement. Je ne savais même pas qu’elle était dans mon organisme. Ça n’avait aucun sens, et ça n’a toujours pas de sens aujourd’hui. » Pour Leigh Russell, la patronne de la natation australienne, le résultat « amèrement décevant et embarrassant » de ce contrôle positif doit maintenant être vérifié par une enquête de l’Agence australienne lutte contre le dopage (Asada). L’affaire Shayna Jack intervient quelques jours après que l’un des nageurs australiens, Mack Horton, ait publiquement manifesté son hostilité envers le Chinois Sun Yang, multiple champion du monde au coeur d’une polémique de dopage, refusant de poser à ses côtés pour les photographes après la cérémonie du podium du 400 m.

ActualitésVoir toutes les actualités