Lutte - 24/07/2019

Un Ouzbek perd son titre olympique

Le grand nettoyage olympique continue. Le CIO a annoncé dans un communiqué avoir sanctionné un lutteur après ré-analyse des échantillons prélevés aux Jeux de Londres 2012. Le fautif n’est pas un inconnu : Artur Taymazov avait décroché la médaille d’or, sous les couleurs de l’Ouzbékistan, dans la catégorie des moins de 120 kilos en lutte libre. Le gaillard avait déjà perdu son titre olympique acquis aux Jeux de Pékin 2008, après une nouvelle analyse de ses échantillons, effectuée en 2017. « La réanalyse des échantillons d’Artur Taymazov prélevés lors des Jeux de Londres 2012 a révélé la présence d’une substance interdite, la déhydrochlorméthyltestostérone (oral-turinabol) », a précisé le CIO. Artur Taymazov reste malgré tout champion olympique aux Jeux d’Athènes en 2004, dans la même catégorie, cette édition olympique ne pouvant pas être concernée par le programme de réanalyse du CIO, le délai de prescription étant écoulé.

ActualitésVoir toutes les actualités