Athlétisme - 18/06/2019

Semenya accuse

Caster Semenya passe à nouveau à l’offensive dans le conflit qui l’oppose à l’IAAF. La Sud-Africaine  accuse l’organisation internationale de s’être servie d’elle comme un « rat de laboratoire ». Elle suggère dans un communiqué, publié mardi 18 juin, que l’IAAF aurait expérimenté sur elle un traitement hormonal destiné à réduire son taux de testostérone, ce que le nouveau règlement exige désormais de la part des athlètes hyperandrogènes pour s’aligner sur les épreuves de course allant du 400 m au mile (1 609 m).

ActualitésVoir toutes les actualités