Tokyo 2020 - 16/06/2019

Un bassin dans les temps

Les Japonais respectent leur feuille de route. Après le stand de tir à l’arc, ouvert en avril, un deuxième site de compétition est désormais prêt à l’usage. Le bassin d’aviron et de canoë-kayak course en ligne des Jeux de Tokyo 2020 a été officiellement inauguré dimanche 15 juin à Sea Forest Waterway. Construit sur un canal, dans la baie de Tokyo, il compte parmi les huit sites permanents des prochains Jeux d’été. Présent dans la capitale japonaise pour couper le ruban, le président de la Fédération internationale d’aviron (FISA), Jean-Christophe Rolland, n’a pas retenu son enthousiasme. « Tout s’est passé exactement comme prévu et annoncé, sans retard ni problème majeur, a-t-il expliqué aux médias. Et je suis très heureux, plus d’un an avant les Jeux olympiques, d’en être à ce stade. Certes, il reste quelques petits détails à améliorer, mais nous sommes soulagés car nous aurons un très bon parcours pour les compétitions olympiques. » Seule inconnue : le vent. Il a  soufflé fort, dimanche 15 juin, pendant l’épreuve de démonstration organisée par les Japonais pour inaugurer le site. Mais Jean-Christophe Rolland reste serein. « C’est la quatrième fois que je viens à Tokyo, mais seulement la première où je le vois souffler aussi fort. » Long de 2 300 m, pour une largeur de 200 m, le bassin olympique comptera une tribune permanente de 2 000 places. Mais il pourra accueillir 16 000 spectateurs pendant les Jeux de Tokyo 2020, grâce à l’aménagement de gradins temporaires et de zones réservées au public debout.

ActualitésVoir toutes les actualités