Dopage - 01/03/2019

Les tricheurs sont connus

Cinq athlètes ont été arrêtés mercredi 27 février à Seefeld, en Autriche, ville-hôte des Mondiaux de ski nordique 2019, dans le cadre d’une vaste opération de la police autrichienne. L’identité de trois d’entre eux avait été révélée le jour même : deux skieurs autrichiens, Dominik Baldauf et Max Hauke, et un Kazakh, Alexei Poltoranin. Les noms des deux derniers ont été communiqués jeudi. Il s’agit de deux Estoniens, Karel Tammjarv et Andreas Veerpalu. L’information a été confirmée par la Fédération estonienne de ski. Précision : Andreas Veerpalu est le fils de l’ancien fondeur Andrus Veerpalu, double champion olympique au 15 km classique (Salt Lake City 2002 et Turin 2006). Sanctionné pour dopage en 2013, il avait saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS), qui lui avait donné raison, les tests antidopage s’étant révélés peu fiables. Par ailleurs, le comité olympique du Kazakhstan a confirmé l’arrestation d’Alexei Poltoranin. La Fédération kazakhe de ski de fond a annoncé sa volonté de « défendre son athlète dans l’attente des preuves » de son implication dans le réseau international de dopage démantelé mercredi par la police autrichienne.

ActualitésVoir toutes les actualités