Jeux de la Francophonie - 08/02/2019

Québec entre dans la danse

Etonnant. Annoncés au bord du gouffre fin janvier, après le renoncement du gouvernement du Nouveau-Brunswick, les Jeux de la Francophonie 2021 font des envieux au Canada. Après Sherbrooke au Québec, et Winnipeg au Manitoba, une troisième ville vient de manifester son intérêt à reprendre éventuellement l’événement. Le maire de Québec, Régis Labeaume, a déclaré jeudi 7 février être prêt à discuter du dossier. A une condition, toutefois : ne pas avoir à engager financièrement sa ville. Pas simple. « Si les gouvernements y tiennent vraiment, qu’ils nous appellent, mais qu’ils amènent des budgets à la clé », a-t-il expliqué, cité par Radio-Canada. Une condition qui semble difficile à remplir pour un événement dont le budget, estimé à moins de 20 millions de dollars canadiens dans le dossier de candidature de Moncton et Dieppe, avait grimpé jusqu’à 130 millions.

ActualitésVoir toutes les actualités