IPC - 28/01/2019

La Malaisie perd les Mondiaux de natation

Le comité international paralympique (IPC) n’a jamais été adepte des demi-mesures. Il a annoncé via un communiqué, dimanche 27 janvier, sa décision de retirer à la Malaisie l’organisation des championnats du monde de natation handisport. En cause : l’exclusion des athlètes israéliens de la compétition. « Tous les championnats du monde doivent être ouverts à tous les athlètes et nations éligibles à concourir en toute sécurité et sans discrimination, explique Andrew Parsons, le président de l’IPC. Lorsqu’un pays hôte exclut les athlètes d’un pays particulier, pour des raisons politiques, nous n’avons absolument pas d’autre choix que de rechercher un nouvel hôte pour les championnats. » Au début du mois de janvier, les autorités malaisiennes ont refusé d’accorder un visa à deux athlètes israéliens engagés aux Mondiaux de natation handisport, prévus du 29 juillet au 4 août 2019 à Kuching, en Malaisie. « Nous ne leur permettrons pas d’entrer. S’ils viennent, c’est un délit », avait déclaré le Premier ministre malaisien, Mahathir Mohamad, expliquant qu’il serait « contraire aux lois nationales d’octroyer des visas aux Israéliens car le pays ne reconnaît pas l’existence de l’Etat d’Israël ». L’IPC s’est mis en recherche d’un nouveau pays pour accueillir l’événement.

ActualitésVoir toutes les actualités