- 07/05/2020

L’AMA met à jour ses directives pour les organisations antidopage concernant la COVID-19

Montréal, le 6 mai 2020 – L’Agence mondiale antidopage (AMA) a publié aujourd’hui de nouvelles directives pour les organisations antidopage (OAD) à la lumière de la pandémie de COVID-19 en cours. Ces directives font suite à celles publiées le 20 mars et se concentrent sur la reprise des contrôles des sportifs alors qu’un certain nombre de pays ont entamé un déconfinement et que des OAD ont partiellement relancé leurs programmes de contrôles.

L’AMA a élaboré ces directives après consultation d’un groupe d’organisations nationales antidopage (ONAD) afin d’aider la communauté antidopage à mener des programmes de contrôles dans un environnement encore difficile. Ces directives suivent les procédures sanitaires et d’hygiène généralement recommandées et sont en ligne avec le Standard international pour les contrôles et les enquêtes.

Ce document a été préparé en gardant en tête la nature évolutive de la pandémie, ses effets sur les programmes de contrôles dans le monde, et le fait que certaines régions du monde dans lesquelles les programmes de contrôles avaient été suspendus ou réduits sont en train de lever des restrictions. Le document se concentre en particulier sur les procédures que les OAD et leur personnel chargé du recueil des échantillons devraient suivre pendant cette période.

« Tout au long de la pandémie de COVID-19, l’AMA a gardé le contact avec les organisations antidopage pour fournir une direction et du soutien dans cette situation sans précédent, a déclaré le président l’AMA, Witold Bańka. Comme toujours, notre priorité principale reste la santé publique, la sécurité et la responsabilité sociale. Nous continuons d’insister pour que tout le monde suive de près les conseils des autorités sanitaires et des agences gouvernementales compétentes. »

« Les directives publiées aujourd’hui fournissent une direction claire aux organisations antidopage qui peuvent reprendre leur programme de contrôles et visent à ce que l’intégrité du système soit maintenue sans mettre en danger la santé des sportifs, du personnel de recueil des échantillons, et de toute autre personne qui pourrait être en contact avec eux. Il est important que le système puisse retrouver sa pleine mesure une fois les différentes restrictions levées, et en fonction de la situation de chaque pays. »

« La pandémie a montré le besoin d’innover encore davantage dans la lutte contre le dopage. L’AMA est bien consciente que pour continuer de renforcer l’efficacité de la lutte contre le dopage, nous devons continuer d’innover. Nous avons intensifié notre travail de recherche de nouvelles techniques de recueil et d’analyse d’échantillons, en collaboration avec la communauté antidopage, en particulier dans les domaines du dépistage à partir de gouttes de sang séché et de l’intelligence artificielle. Nous continuons de développer des applications pratiques innovantes tout en suivant un processus étendu de consultation et en nous assurant que ces applications soient acceptables sur le plan juridique et en conformité avec le Code mondial antidopage et les Standards internationaux associés avant de pouvoir les utiliser. »

« L’AMA et la communauté antidopage sont bien conscientes que cette période reste difficile et remplie d’incertitude pour les sportifs, a ajouté le directeur général de l’AMA, Olivier Niggli. En tant que communauté, nous devons nous assurer que les contrôles ne continuent ou ne reprennent que quand et là où les protocoles sanitaires et d’hygiène nécessaires sont en place. La sécurité des sportifs et de leur entourage reste notre préoccupation numéro un. Nous devons aussi faire tout notre possible pour inspirer confiance aux sportifs que, quand les compétitions recommenceront, celles-ci seront aussi propres que possible. »

« Le système antidopage ne se résume pas aux contrôles. Le Passeport biologique de l’athlète, en particulier, est un programme très utile pour évaluer le profil de chaque sportif sur le long terme. Nous continuons également de recevoir des renseignements qui peuvent mener à des contrôles ciblés ou au lancement d’enquêtes grâce à notre programme de lanceurs d’alerte, ‘Brisez le silence!’. Et l’AMA continue de renforcer l’accès des sportifs et de leur entourage dans le monde à des programmes d’éducation et d’information sur le sport sans dopage. Ces différents programmes contribuent à maintenir l’intégrité du système quand les contrôles sont temporairement réduits ou suspendus. »

« Dans les prochaines semaines, l’AMA mettra sur pied un ‘Groupe de travail sur les contrôles stratégiques’, qui sera notamment chargé de recueillir les commentaires des organisations antidopage à propos de leurs programmes de contrôles pendant la pandémie et d’en tirer des leçons. Ce groupe planchera également sur les moyens d’anticiper toute autre situation de crise dans le futur qui pourrait affecter les contrôles. »

Alors que la situation continue d’évoluer, l’AMA reste à disposition des OAD pour les aider et leur permettre de relancer leurs programmes antidopage. L’AMA publiera d’autres mises à jour si nécessaire au fil de l’évolution de la COVID-19.

ActualitésVoir toutes les actualités