- 07/09/2018

Paris 2024 fait sa rentrée en Seine Saint-Denis avec Tony Parker, son ambassadeur Education

Quelques jours après la rentrée scolaire, une délégation du comité Paris 2024 s’est rendue à Bondy à la rencontre de jeunes d’un territoire qui sera le cœur des Jeux en 2024 et qui se prépare dès à présent à accueillir l’édition du centenaire.

Après un déplacement auprès d’élèves de primaire la semaine dernière à Mayotte et à la Réunion, Paris 2024 a voulu marquer sa première rentrée scolaire en se rendant à Bondy, en Seine Saint-Denis, sur un territoire qui, dès 2018, se met en mouvement pour accueillir les Jeux et en faire bénéficier sa population.

C’est au collège Jean Zay de Bondy qu’une délégation Paris 2024 s’est rendue pour faire sa rentrée. Pour ces quelques heures au contact de jeunes collégiens, Tony Parker, ambassadeur Education Paris 2024, Tony Estanguet, Président de Paris 2024,Emmeline Ndongue, responsable des sujets Education au sein du comité Paris 2024 et Sylvine Thomassin, maire de Bondy ont pris le chemin de l’école en ce vendredi matin.

Pour Tony Estanguet, Président de Paris 2024 : « Quel meilleur symbole que de marquer la rentrée scolaire 2018 ici en Seine Saint-Denis, là où les Jeux vont transformer le territoire et offrir de nombreuses opportunités à toute la population ;  notamment la jeunesse. Ce matin j’ai vu les futurs bénévoles & les futurs salariés de Paris 2024. J’ai aussi vu ceux qui vont construire ce projet inédit et contribuer à rendre Paris 2024 encore plus inoubliable. »

La matinée a débuté par un cours d’anglais au cours duquel les athlètes ont assisté l’enseignant à l’aide de quizz en anglais sur l’olympisme. Cette matinée était l’occasion d’évoquer les objectifs de la Semaine Olympique et Paralympique, le projet phare de Paris 2024 en matière d’Education, porté par le Ministère de l’éducation nationale. Pour la 3e édition, l’ensemble des partenaires du projet, de l’éducation nationale au mouvement sportif aux acteurs du sport scolaire et universitaire, veulent ancrer leur action au cœur des établissements, de l’école à l’université, pour éduquer par le sport toute une génération, la Génération 2024 :

  • Cette semaine a pour but de promouvoir la pratique sportive chez les jeunes et de mobiliser la communauté éducative autour des valeurs citoyennes et sportives.
  • Les écoles qui y participent partagent le temps scolaire entre les enseignements généraux en utilisant le sport comme outil pédagogique (mathématiques, histoire-géographie, anglais, etc.), et les activités physiques et sportives pour faire découvrir les disciplines olympiques et paralympiques, notamment en présence d’athlètes qui viennent à la rencontre des jeunes.
  • La dimension culturelle du sport est également valorisée autour de ces activités, tout comme la promotion du sport partagé (sport en mixité) pour susciter les rencontres afin de changer le regard sur le handicap.

Puis, les collégiens et les athlètes présents se sont retrouvés pour un match de basket 5×5 entre des élèves du collège Jean Zay auquel se sont joint Jean-Philippe Gatien, Directeurs des Sports de Paris 2024 et Ryadh Sallem, cinq fois participant aux Jeux Paralympiques en basket fauteuil et rugby fauteuil. L’occasion pour tous les collégiens d’échanger avec ces athlètes sur la pratique sportive olympique et paralympique mais aussi sur l’ambition de Paris 2024.

Le comité organisateur et tous les acteurs publics se sont engagés à faire de ce projet un accélérateur de politiques publiques à même de faire bouger les lignes dans la société :

  • Développer la pratique sportive dès le plus jeune âge : +20% de licenciés chez les jeunes dans les sports olympiques/paralympiques/sport scolaire
  • Encourager la pratique féminine et atteindre 50% de licenciés femmes en 2024 : aujourd’hui 16 millions de licenciés dont 6 millions de femmes
  • Changer le regard de toute une génération sur le handicap – Découverte des sports paralympiques et pratique en mixité pendant la Semaine Olympique et Paralympique
  • Favoriser l’inclusion sociale par le sport – Avoir un club qui propose une activité paralympique à moins d’une heure de chaque pratiquant
  • Lutter contre la sédentarité dès le plus jeune âge – Enjeu essentiel de sport santé : aujourd’hui 4 Français sur 10 ne pratiquent aucune activité sportive / 25% des jeunes ont démarré une activité sportive après un événement sportif

Pour Emmeline Ndongue, responsable des projets Education à Paris 2024 : « L’Education par le sport est un pilier de notre engagement et les déplacements auprès des élèves comme ce matin donne du sens à ce projet qui dépasse largement les semaines de compétitions des Jeux. Ce projet s’inscrit dans la durée et va s’enrichir au fil du temps et des rencontres. L’opportunité est immense et le succès ne dépend que de nous tous ».

ActualitésVoir toutes les actualités