- 09/04/2018

Peace and Sport célèbre la Journée Internationale du Sport au service de la Paix et du Développement dans le camp de réfugiés de Za’atari en Jordanie

Peace and Sport – l’organisation politiquement neutre visant à promouvoir le sport comme outil de paix – était en Jordanie, au camp de réfugiés de Za’atari pour célébrer « APRIL6 », la Journée Internationale du Sport au service du Développement et de la Paix. En partenariat avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) et le Comité National Olympique (CNO) de Jordanie, Peace and Sport a organisé plusieurs activités sportives et culturelles pour les jeunes réfugiés
©Peace and Sport

Ce vendredi 6 avril, Peace and Sport a réuni 150 jeunes réfugiés du camp de Za’atari en Jordanie pour célébrer la Journée Internationale du Sport au service du Développement et de la Paix en partenariat avec le CNO Jordanien, la Fédération Internationale de Teqball (FITEQ), la Fédération Internationale de Tennis de Table (ITTF) et la Fédération Internationale de Kickboxing (WAKO).

Des activités de paix par le sport  ont été animées par de grands athlètes tels que :

  • Christian Karembeu, légende internationale de football, ambassadeur du Teqball et Champion de la Paix ;
  • Aya Medany, vice-Championne du monde de Pentathlon moderne et également Championne de la Paix ;
  • Ryu Seung Min, champion olympique de Tennis de Table et membre du CIO ;
  • Tomaz Barada, kickboxer slovène, Chairman du Comité des Athlètes de la WAKO et Vice-Président du Comité Olympique Slovène.
Tous ont activement participé à cette journée, avec l’aide des ONG présentes au quotidien dans le camp. Dans la matinée, des ateliers « Sport Simple »  ont été organisés par Aya Medany et les différentes fédérations présentes, avec les enfants. Cette méthodologie conçue par Peace and Sport vise à mettre en place des activités sportives dont les règles et les équipements sont adaptés aux ressources et à l’environnement, tout en transmettant les valeurs positives du sport.
Aya Medany a par exemple mené un atelier d’escrime. 15 jeunes syriennes ont élaboré leur épée à partir de matériaux recyclés du camp, puis ont appris la pratique de l’escrime et ses valeurs : le salut, quelques techniques d’escrime mais aussi le respect de l’autre, des notions de protection, le développement de stratégie, l’anticipation, etc.
La délégation s’est également rendue chez un père de famille qui a élaboré sa propre table de tennis de table pour jouer et entraîner ses enfants. Il a pu échanger quelques balles avec le Champion Olympique de Tennis de Table Ryu Seung Min. La Fédération Internationale de Tennis de Table a quant à elle organisé plusieurs ateliers et matches dans le camp avec les jeunes réfugiés.

En parallèle, le Champion de la Paix Christian Karembeu s’est joint aux enfants pour des parties de Teqball. Le champion de kickboxing Tomaz Barada a initié une dizaine de jeunes filles au kickboxing tandis que les taekwondoïstes de l’Académie de Taekwondo de Za’atari ont fait une démonstration impressionnante, avec figures aériennes et coups de pieds retournés !

L’après-midi a été le théâtre d’un grand relais #WhiteCard : 50 enfants se sont relayés sur 5 km à travers le camp pour se passer la #WhiteCard, symbole de la paix par le sport.

Cet événement était également l’occasion pour l’UNHCR de lancer officiellement la tournée mondiale #Aveclesréfugiés 2018, une pétition internationale qui a pour but de mobiliser le grand public et d’appeler les gouvernements et dirigeants mondiaux à prendre des mesures en faveur des réfugiés du monde entier.
Pour Joël Bouzou, Président et Fondateur de Peace and Sport : « Nous sommes très heureux de faire équipe avec l’UNHCR et le Comité Olympique Jordanien pour la célébration du 6 avril. Il est important pour nous de réunir différents acteurs du sport, qu’ils soient athlètes de haut niveau ou fédérations sportives internationales aux cotés des ONG locales engagées à promouvoir le sport comme source d’espoir pour les réfugiés. Aujourd’hui plus que jamais, le sport peut être utilisé comme un moyen de guérir, d’apporter un sentiment de normalité et de soutenir des programmes d’inclusion sociale pour les réfugiés dans les communautés et les camps d’accueil. « 
La Championne de la Paix et athlète de pentathlon moderne Aya Medany : « Je suis très fière d’avoir pu célébrer cette journée à Za’atari, et d’avoir enseigné les valeurs du sport aux jeunes filles. Je pratique le sport depuis 22 ans, mais aujourd’hui est le jour le plus important de ma vie. Tout ce que j’ai appris pendant ces années, je peux leur rendre aujourd’hui. « 

Une mobilisation mondiale pour la Journée Internationale du Sport au service du Développement et de la Paix

Parallèlement à cet événement, Peace and Sport a encouragé les fédérations internationales, les athlètes, les gouvernements, les universités et le secteur privé ainsi que d’autres acteurs externes au mouvement sportif, à mettre en place des initiatives basées sur le sport dans le cadre de la Journée Internationale du Sport au service du Développement et de la Paix.

De nombreux Champions de la Paix, ambassadeurs de Peace and Sport, ont participé à des manifestations à l’occasion de cette journée :

  • La Russe Alexandra Kosteniuk, grand maître d’échec a animé un tournoi des échecs organisé par l’école secondaire St. Lawrence de Kolkata en partenariat avec l’Association des anciens garçons de Saint-Laurent, des écoles des Jésuites du monde entier et des écoles de Kolkata.
  • Adrien Maré, pilote de rallye, a pris la parole devant 400 lycéens à Monaco pendant le « Rallye Princesse Charlène » organisé par le ministère de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports (DENJS), la Fondation Princesse Charlène de Monaco et l’APEM (Association des Parents d’Élèves de Monaco).
  • Au Japon, Charmaine Crooks, 5 fois olympienne et porte drapeau de la délégation canadienne, a participé à la FISE World Series 2018. Elle s’est joint aux célébrations du 6 avril rassemblant des jeunes autour du Mémorial de la paix d’Hiroshima.

Peace and Sport est également présent au Guatemala lors du 2ème Forum régional pour les Amériques : le Sport pour le Développement et la Paix organisé les 5 et 6 avril par le Comité National Olympique du Guatemala en partenariat avec Peace and Sport. Lors de cet événement, Peace and Sport a signé un protocole d’accord ayant pour objectif de promouvoir la méthodologie « Sport Simple » dans les pays d’Amérique centrale.

A propos de Za’atari
Le camp de réfugiés de Za’atari est situé dans le nord de la Jordanie à côté de la ville de Mafraq, près de la frontière syrienne. Le camp de réfugiés a été créé en 2012, par l’UNHCR, pour héberger les Syriens fuyant la violence dans leur pays. Il se transforme progressivement en une implantation permanente. C’est le plus grand camp de réfugiés syrien. Il est devenu l’une des plus grandes villes de la Jordanie avec plus de 80 000 habitants. Plusieurs installations sportives en plein air ont été construites par des ONG et de nombreux programmes sportifs ont été organisés. Certaines plus grandes caravanes accueillent des activités en intérieur.

ActualitésVoir toutes les actualités