- 07/02/2018

La Secrétaire générale et le Grand Témoin de la Francophonie aux Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de Pyeongchang 2018

La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, se rend en République de Corée du 7 au 12 février pour assister aux Jeux Olympiques d’hiver de Pyeonchang, à l’invitation du Comité international olympique (CIO) dont l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) est partenaire pour veiller au respect de la règle 23 de la Charte Olympique en vertu de laquelle la langue française est, avec l’anglais, la langue officielle des Jeux Olympiques.

C’est à l’ancienne ministre française de la Culture, Madame Fleur Pellerin, que la Secrétaire générale a confié, dès l’an dernier, le rôle de Grand Témoin de la Francophonie pour ces Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver 2018. Lors de son séjour à Pyeongchang, du 7 au 14 février, celle-ci s’assurera notamment que les services linguistiques offerts par le Comité organisateur des Jeux aux athlètes, officiels, journalistes et au grand public, le soient aussi en français. Le moment est venu de voir si les consignes et recommandations dûment formulées ont été respectées et suivies, de la cérémonie d’ouverture des Jeux aux installations olympiques, durant les compétitions sportives et sur les différents circuits.

Des jeunes volontaires francophones recrutés par l’OIF seront déployés sur le site olympique et de
nombreuses activités organisées par les délégations de pays de l’espace francophone seront au
programme. Plus de 900 athlètes des pays membres de l’OIF sont attendus avec de nombreux officiels. Grâce à la Francophonie, ce sont plusieurs interprètes et traducteurs professionnels coréens et étrangers qui assureront l’interprétation simultanée ou consécutive durant toutes les conférences de presse des athlètes et les réunions des chefs de mission.

De même, plus de mille volontaires coréens francophones, répartis sur les sites olympiques, seront disponibles auprès du public. Cette année, la Francophonie finance également la participation de jeunes reporters francophones recrutés au Sénégal, au Vietnam, au Cambodge et en Nouvelle-Calédonie, qui ont ainsi la chance de couvrir pour la première fois cet événement sportif international majeur.

Une programmation culturelle francophone est également prévue avec, entre autres, la participation du chanteur français Vianney lors d’une soirée, le 10 février, que la Secrétaire générale présidera à la Maison olympique suisse avec le Président de la Confédération helvétique, Alain Berset.

« Nous avons une autre grande raison de nous réjouir lors de ces Jeux », a déclaré Michaëlle Jean, « car la République de Corée, qui vient de rejoindre l’Organisation internationale de la Francophonie en tant que membre observateur, a bien compris l’enjeu politique fondamental du plurilinguisme et le levier puissant que représente la langue française, trait d’union pour agir, échanger, établir des liens et coopérer entre 84 États et gouvernements sur les 5 continents ».

A Séoul, le corps diplomatique francophone fait preuve d’un grand dynamisme et s’est constitué en Conseil de la promotion de la Francophonie en Corée. Michaëlle Jean signale que « le monde francophone s’intéresse à ce que la République de Corée a su accomplir. D’un pays en développement et à très faible revenu, le voici aujourd’hui hissé au rang de grande puissance économique mondiale. Son choix d’investir dans le capital humain, la recherche, l’innovation, l’éducation, la créativité a été judicieux».

L’OIF souhaite poursuivre ses actions afin de renforcer le rayonnement de la langue française dans les structures de concertation et de décision en Asie-Pacifique, qu’elles soient politiques, économiques ou culturelles. L’action de l’OIF en Asie du Nord-Est dans le domaine du sport a vocation à se poursuivre, dans la mesure où les trois prochaines éditions des Jeux se dérouleront dans cette région (Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang en 2018, d’été à Tokyo en 2020, d’hiver à Pékin en 2022).

ActualitésVoir toutes les actualités