- 02/11/2017

Le Board de la Rugby World Cup recommande l’Afrique du Sud pour accueillir la RWC 2023

Le Board de la société Rugby World Cup Limited (RWCL) a recommandé à l’unanimité au Conseil de World Rugby la sélection de l’Afrique du Sud pour être l’hôte de la Coupe du monde de rugby 2023. Le Conseil de World Rugby se réunira le 15 novembre prochain à Londres pour considérer la recommandation et voter pour le prochain hôte.

Le Board a fait sa recommandation à la suite de l’étude détaillée du rapport d’évaluation complet du candidat hôte. En accord avec la mission de World Rugby de suivre un processus de sélection de la fédération hôte innovateur, rigoureux et entièrement transparent pour son événement phare, le rapport est publié aujourd’hui, comme convenu par le Conseil.

Le rapport d’évaluation peut être consulté dans son intégralité ICI.

L’évaluation des dossiers de candidatures a été menée par une équipe de World Rugby et des experts externes dans des domaines précis. Ce processus a bénéficié, en complément et tout au long de cette étape, d’une évaluation et d’une analyse strictes et indépendantes par l’agence The Sports Consultancy pour assurer une objectivité fondée sur des données factuelles et l’application uniforme d’un ensemble de critères de notation pondérée basés sur les objectifs de World Rugby, qui ont été convenus par le Board, notés par le Conseil puis communiqués aux candidats. Ces critères sont les suivants :

  • Stades et infrastructures qui répondent aux exigences d’un événement majeur de référence
  • Garanties du secteur public et privé détaillées et applicables
  • Réussite commerciale de l’événement doté d’un modèle financier robuste et entièrement financé
  • Excellence opérationnelle grâce à une équipe en charge de l’organisation intégrée et expérimentée
  • Une vision qui touche et inspire le public national et international et contribue à la croissance du rugby à tous les niveaux
  • Un cadre politique et financier stable qui respecte la diversité de l’ensemble des parties prenantes de la Coupe du monde de rugby
  • Un environnement et un climat propices au sport de haut niveau dans un territoire géographique qui permet une capacité maximale de mobilité et de déplacements pour les fans

Le président de World Rugby et de la société Rugby World Cup Limited, Bill Beaumont a déclaré : « C’est la première sélection de l’hôte de la Coupe du monde de rugby à se dérouler dans le cadre d’une refonte complète du processus de candidature pour promouvoir une plus grande transparence et maximiser les objectifs de World Rugby en ce qui concerne l’accueil de cet événement.

« L’évaluation globale et examinée de manière indépendante a confirmé que nous avions trois candidatures exceptionnelles mais elle a également clairement identifié l’Afrique du Sud comme un leader en se basant sur ses résultats par rapport aux critères clés, que le Board soutient dans la recommandation.

« Je tiens à féliciter l’Afrique du Sud pour sa superbe candidature et toutes les équipes candidates pour leur dévouement et leur professionnalisme tout au long du processus jusqu’à ce jour. Nos collègues qui siègent au Conseil de World Rugby se réuniront maintenant le 15 novembre à Londres pour examiner la recommandation du Board et voter pour décider de la fédération qui accueillera la Coupe du monde de rugby 2023. »

Des auditeurs indépendants superviseront le processus et le vote le 15 novembre, lequel comprendra un total de 39 voix, avec une majorité simple requise pour sélectionner l’hôte de la Coupe du monde de rugby 2023.

À propos du processus de sélection de la fédération hôte de la Coupe du monde de rugby 2023

La sélection de la fédération qui accueillera la Coupe du monde de rugby 2023 fait suite à une refonte complète du processus de candidature, entreprise à des fins de bonne gouvernance et de transparence, qui offre aux fédérations et gouvernements hôtes éventuels l’opportunité de rassembler toutes les informations nécessaires pour s’assurer de leur capacité d’organisation avant de s’engager dans ce processus. Ce nouveau processus a bénéficié de l’assistance de l’agence The Sports Consultancy, qui a contribué à l’élaboration de la documentation, des outils et soutiendra également World Rugby tout au long du processus, y compris dans le cadre de la phase d’examen et d’évaluation.

Au cours de la première phase du processus d’expression d’intérêt, les fédérations intéressées avaient reçu les critères d’évaluation. Initialement, il y avait quatre fédérations qui ont exprimé leur intérêt mais la Fédération italienne (Federazione Italiana Rugby) a ensuite retiré sa soumission, laissant la FFR, la SARU et l’IRFU passer à l’étape suivante de candidature, qui était une preuve en soi de leur capacité à organiser cet événement. Le 1e juin 2017, les trois fédérations candidates ont présenté leurs dossiers de candidature complet, qui ont été évalués par le Groupe d’examen technique de World Rugby Le groupe a soumis son rapport au Board de la société Rugby World Cup Limited, qui à son tour a fait sa recommandation au Conseil aujourd’hui (31 octobre) préalablement au vote du 15 novembre.

Processus de vote de la fédération hôte de la Coupe du monde de rugby 2023

Le mercredi 15 novembre, à Londres, le Conseil de World Rugby déterminera la fédération candidate qui accueillera la Coupe du monde de rugby 2023. Les trois fédérations candidates ne seront pas en mesure de voter au cours du processus.

Cela signifie qu’il restera, en tout, 39 voix à gagner, réparties ainsi :

  • Les quatre fédérations restantes des Six Nations et les trois fédérations restantes de la SANZAAR, qui disposent de trois voix chacune
  • Les six associations régionales (Oceania Rugby, Sudamerica Rugby, Rugby Americas North, Rugby Europe, Rugby Afrique et Asia Rugby) et la Fédération japonaise de rugby, qui disposent de deux voix chacune
  • Les quatre autres voix appartiennent à la Fédération géorgienne de rugby, Rugby Canada, USA Rugby et à la Fédération roumaine de rugby. Les fédérations/associations régionales pourront voter comme bon leur semble, y compris diviser leurs votes ou s’abstenir.
  • L’ensemble du processus est supervisé par des auditeurs indépendants.

Si aucune des fédérations candidates n’obtient une majorité absolue (20 voix ou plus) à l’issue du premier tour, le vote continuera jusqu’à ce qu’une des fédérations candidates obtienne la majorité requise.

La composition du Board de la société Rugby World Cup Limited est la suivante : Bill Beaumont (Président), Agùstin Pichot (Vice-président), Gareth Davies (Galles), Mike Hawker (membre indépendant), Brett Gosper (CEO).

ActualitésVoir toutes les actualités