- 14/09/2017

Lausanne 2020: « Nos promesses deviennent réalité »

ma, Pérou, 14 septembre 2017 – A l’occasion de la 131e Session du CIO, le Comité d’organisation de Lausanne 2020 a présenté son premier rapport aux membres du CIO depuis sa nomination en juillet 2015. Patrick Baumann, Président du Comité d’organisation et Ian Logan, Directeur général, ont insisté dans leur présentation sur l’héritage que ces Jeux laisseront aux communautés locales ainsi que pour le futur des Jeux Olympiques de la Jeunesse. 

Dans ses remarques d’ouverture, Patrick Baumann, Président du Comité d’organisation de Lausanne 2020, a confirmé que les promesses faites durant la phase de candidature seront tenues: « Il y a deux ans, à Kuala Lumpur, mon équipe et moi vous avions fait la promesse que Lausanne 2020 serait le début de quelque chose de nouveau. Aujourd’hui, je suis heureux de vous annoncer que nous tiendrons promesse. »

Cette déclaration vient quelques semaines après que le CIO eut annoncé une série d’innovations tant quant au format qu’au contenu des Jeux Olympiques de la Jeunesse. Ces innovations devaient initialement être introduites après les Jeux de Lausanne mais, grâce à la très bonne collaboration entre les parties prenantes (CIO, Comités Nationaux Olympiques, fédérations sportives ainsi que les autorités municipales, cantonales et fédérales en Suisse), plusieurs de ces changements seront déjà mis en place en 2020.« C’est une véritable opportunité que Lausanne a saisie. De plus, ces changements importants seront effectués à l’intérieur du cadre budgétaire et du calendrier prévus pour le projet », a expliqué Patrick Baumann.

Ces innovations incluent un nouveau système « à deux vagues » qui permettra à plus d’athlètes de participer aux Jeux sans coûts additionnels pour la ville hôte. Un plus grand nombre d’athlètes contribuera à rehausser la qualité des compétitions tout en garantissant la parité des sexes des participants. L’innovation se portera également sur le programme sportif, puisque celui-ci inclura pour la première fois le Ski alpinisme et, entre autres, un tournoi de hockey 3×3 avec des équipes composées de représentants de plusieurs pays.

Ian Logan, Directeur général du Comité organisateur de Lausanne 2020, est ensuite revenu de manière plus détaillée sur l’avancement de l’organisation, suivant les trois thèmes piliers de l’Agenda Olympique 2020 : la durabilité, la crédibilité et la jeunesse.

 

De gauche à droite: Ian Logan, CEO, Comité d’organisation Lausanne 2020, Philippe Leuba, Conseiller d’Etat du Canton de Vaud, Sport, Economie et Innovation, Oscar Tosato, Conseiller Municipal de la Ville de Lausanne, Sports et Cohésion Sociale, Simone Righenzi, Responsable des Sports

 

Le projet Lausanne 2020 est durable dans le sens qu’il accélère les plans existants, les investissements et les partenariats qui auront un impact positif sur les communautés locales et les jeunes athlètes pour les années à venir. Parmi les exemples cités lors du discours de Ian Logan, le Village Olympique de la Jeunesse, sur le campus universitaire, accueillera 1400 étudiants après les Jeux, un accroissement de résidences étudiantes plus que nécessaire à Lausanne. De plus, la construction de nouvelles infrastructures sportives, dont une nouvelle patinoire, aura un impact positif direct pour la population locale, en particulier les jeunes. Finalement, un nouveau partenariat à long terme avec la France voisine permettra aux jeunes sauteurs à ski et biathlètes suisses de s’entraîner dans des infrastructures à la pointe de la technologie pour les vingt prochaines années.

Pour Lausanne 2020, le terme « crédibilité » signifie aussi que les Jeux doivent être pertinents et importants non seulement pour le sport en Suisse, mais aussi pour le Mouvement Olympique, les athlètes, leur entourage ainsi que les Fédérations Internationales et les Comités Nationaux Olympiques. Cet objectif sera atteint notamment grâce aux changements de format et de contenus mentionnés précédemment, qui seront introduits pour la première fois à Lausanne.

En conclusion, Ian Logan a expliqué comment la jeunesse sera impliquée au cœur du projet, pas seulement en tant qu’athlètes, mais aussi en tant que participants à l’organisation. Depuis 2016 déjà, plusieurs partenariats avec des institutions académiques lausannoises et vaudoises de renom ont permis au Comité organisateur de bénéficier de l’énergie, des aptitudes et de l’esprit innovant des étudiants : on peut citer notamment la stratégie digitale pour l’événement, la mascotte des Jeux ainsi que l’identité visuelle qui ont été développées avec l’aide d’étudiants de la région. Ian Logan a conclu son allocution avec ces mots : « Les Jeux Olympiques de la Jeunesse constituent une chance unique pour une région de montrer le meilleur de ce qu’elle a à offrir aux générations futures. A Lausanne, nous voyons cela comme une fantastique opportunité de passer de Capitale Olympique à une véritable Ville Olympique, ce qui nous rendra, nous l’espérons, très fiers. »

Patrick Baumann a conclu la présentation en remerciant les autorités suisses présentes sur place à Lima, M. Philippe Leuba, Conseiller d’Etat, et M. Oscar Tosato, Municipal en charge des Sports, pour leur soutien continuel ainsi que le CIO, Swiss Olympic et les Fédérations Internationales de sport d’hiver pour leur précieux engagement. « Ils croient tous au pouvoir de la Jeunesse », a-t-il conclu.

ActualitésVoir toutes les actualités