- 17/03/2017

Joie et gratitude chez Swiss Olympic suite à l’augmentation des subventions en faveur du sport de compétition de la relève

Ittigen, le 16 mars 2017. Dans le cadre de la « Vue d’ensemble sur la promotion du sport » de la Confédération, le Conseil des Etats s’est prononcé lundi pour plus de moyens en faveur du sport de compétition de la relève, par 41 voix contre 1. Jeudi, le Conseil national a lui aussi approuvé cette augmentation de 15 millions de francs, par 146 voix contre 21. « Au nom de toutes les fédérations sportives, nous remercions chaleureusement le Parlement pour ce soutien », a déclaré le directeur de Swiss Olympic, Roger Schnegg.

Au cours de ces dernières années, Swiss Olympic et ses fédérations membres s’étaient beaucoup engagés pour des moyens supplémentaires pour le sport de compétition de la relève. Les décisions prises cette semaine par le Conseil des Etats et le Conseil national en faveur de 15 millions de francs supplémentaires de la Confédération montrent que les Parlementaires reconnaissent la valeur du sport, et notamment aussi du sport de compétition dans notre société. Swiss Olympic et les fédérations vont investir cet argent de manière responsable et durable pour le bien du sport suisse. Les fonds supplémentaires serviront en premier lieu à la formation des entraîneurs de la relève et au développement des centres d’entraînement.

A travers cette décision, le Parlement répond à l’une des exigences principales des cantons, qui ne souhaitaient pas prolonger leur soutien supplémentaire à Swiss Olympic après 2020 si la Confédération ne contribuait pas à part égale.

« Au nom de toutes les fédérations sportives, Swiss Olympic remercie chaleureusement le Parlement suisse pour sa décision en faveur du sport de compétition de la relève suisse ainsi que pour sa reconnaissance de la valeur fondamentale du sport de compétition. Ce soutien est essentiel pour que les conditions d’entraînement des athlètes de la relève puissent s’améliorer. Tous les petits gymnastes et vététistes auront ainsi la chance d’imiter avec succès leurs modèles tels que Giulia Steingruber et Nino Schurter, et d’écrire un jour eux-mêmes des histoires dont toute la Suisse sera fière », explique Roger Schnegg, directeur de Swiss Olympic.

ActualitésVoir toutes les actualités