Tokyo 2020 - 08/04/2020

Le CIO revoit les règles de qualification

Le CIO ne perd pas le sens des priorités. Après avoir décidé du report des Jeux de Tokyo, le 24 mars, puis annoncé dès la semaine suivante les nouvelles dates de l’événement (23 juillet au 8 août 2021), l’institution olympique s’est penchée sur la question des qualifications. Son groupe de travail en charge du report des Jeux, « Here We Go », a défini les règles qui entreront en vigueur pour les Jeux en 2021. La nouvelle date limite pour la période de qualification est désormais fixée au 29 juin 2021 (mais les fédérations internationales peuvent définir leurs propres dates limites pour la période de qualification, à condition qu’elles soient antérieures au 29 juin 2021). La nouvelle date limite d’inscription par sport est fixée au 5 juillet 2021. Les athlètes et les comités nationaux olympiques qui ont déjà obtenu une place qualificative la conserveront malgré le report des Jeux. A ce jour, pas moins de 57% des quotas ont déjà été attribués, mais il reste près de 5 000 places à pourvoir. Le CIO souhaite que le processus de qualification reflète au maximum la version initiale. Pas question pour les fédérations internationales, donc, de rabattre les cartes. Dans le cas où les places qualificatives dépendent d’un classement mondial, le CIO donne carte blanche aux fédérations internationales pour « définir la nouvelle date limite du classement et le processus de qualification. » Enfin, il sera possible pour certains sports de revoir les critères d’admission relatifs à l’âge pour, le cas échéant, « permettre aux athlètes qui étaient admissibles en 2020 de le rester » un an plus tard.

ActualitésVoir toutes les actualités