Haltérophilie - 14/01/2020

Les têtes continuent de tomber

La liste s’allonge. Elle en devient interminable. Deux nouveaux haltérophiles risquent de perdre leur médaille olympique, décrochée aux Jeux de Londres 2012. La Fédération internationale d’haltérophilie (IWF) annonce que les Roumains Roxana Cocos (photo ci-dessus) et Razvan Martin sont soupçonnés d’avoir utilisé des stéroïdes anabolisants, une découverte révélée après une nouvelle analyse des échantillons prélevés à l’époque. Roxana Cocos avait été médaillée d’argent aux Jeux de Londres 2012 dans la catégorie des 69 kilos. Sa disqualification profiterait à ses deux suivantes, la Kazakhe Anna Nurmukhambetova et la Colombienne Ubaldina Valoyes. Razvan Martin risque, de son côté, de devoir rendre sa médaille de bronze dans la même catégorie de poids. Elle irait au Nord-Coréen Kim Myong-Hok. Le Roumain a déjà été suspendu pour dopage entre 2013 à 2015. Un troisième haltérophilie, le Turc Erol Bilgin, pourrait également être disqualifié. Mais il n’a jamais été médaillé olympique. Avec ces nouvelles révélations, la liste des haltérophiles déclarés positifs après une nouvelle analyse des échantillons des Jeux de Pékin 2008 et Londres 2012 compte désormais plus d’une soixantaine de noms.

ActualitésVoir toutes les actualités