Jeux du Commonwealth - 09/01/2020

L’Inde veut le tir et le tir à l’arc

Inédit. Selon le Guardian, les autorités politiques de l’Inde seraient prêtes à organiser sur leur sol les épreuves de tir des Jeux du Commonwealth 2022, prévus à Birmingham, en Angleterre. Cette solution permettrait ainsi de maintenir la discipline dans le programme de l’événement, alors que les Britanniques l’en avait exclue, faute de disposer d’un stand de tir aux normes internationales. L’Inde serait même disposée à recevoir également le tir à l’arc, lui aussi retiré du programme des Jeux du Commonwealth pour l’édition 2022. Précision : les compétitions de tir et tir à l’arc en Inde seraient disputées plusieurs mois avant les Jeux du Commonwealth à Birmingham (27 juillet au 7 août 2022). Le Guardian révèle que le coût d’une telle initiative s’élèverait à une vingtaine de millions de livres pour le gouvernement indien. La Fédération des Jeux du Commonwealth (CGF) a confirmé l’information, mais en précisant vouloir en étudier la faisabilité au cours des deux prochains mois. L’Inde a longtemps menacé de boycotter les Jeux du Commonwealth 2022 après avoir appris que le tir, où elle décroche une grande partie de ses médailles, ne figurait pas au programme.

ActualitésVoir toutes les actualités