Sénégal - 11/11/2019

Papa Massata Diack continue à nier

Pas de surprise à Dakar. Convoqué par la justice sénégalaise à la suite d’une commission rogatoire de la justice française, Papa Massata Diack a été auditionné à deux reprises, la semaine passée. Une première fois mardi 5 novembre, puis une seconde deux jours plus tard. Dans les deux cas, le fils de Lamine Diack, président de l’IAAF entre 1999 et 2015, a nié en bloc les accusations de blanchiment en bande organisée, corruption active et complicité de corruption, dont il est l’objet. Jeudi 7 novembre, le Sénégalais a été entendu pendant 3 heures dans le bureau du juge. Restant sur sa ligne de défense, il a réfuté toutes les accusations. Après avoir répondu à la vingtaine de questions envoyées par la justice française au juge sénégalais Samba Sall, PMD a pu repartir chez lui. Retour à la case départ, donc, alors que Lamine Diack doit comparaître devant le tribunal de Paris à partir du 13 janvier 2020. Mais l’affaire pourrait évoluer dès cette semaine, à l’occasion de la visite à Dakar de Thomas Bach. Le président du CIO doit s’entretenir avec Macky Sall, le président sénégalais. L’occasion pour le dirigeant allemand de réitérer sa demande d’une « collaboration » du Sénégal avec la justice française sur le cas de Papa Massata Diack.

ActualitésVoir toutes les actualités