Athlétisme - 08/11/2019

Christian Taylor appelle à la mobilisation

Les temps sont difficiles pour Sebastian Coe et World Athletics (ex IAAF). Après l’affaire très polémique du nouveau réglement sur les athlètes hyperandrogènes, puis l’épisode tout aussi controversé des conditions climatiques des Mondiaux de Doha, l’organisation internationale et son président doivent aujourd’hui faire face à la fronde d’une partie des meilleurs athlètes du monde. La décision de World Athletics de tailler à coups de serpe dans le programme de la Ligue de Diamant 2020, laissant sur le bas-côté des disciplines comme le 200 m, le triple saut, le 3 000 m steeple ou le lancer du disque, passe mal chez les athlètes les plus concernés. En tête de liste, l’Américain Christian Taylor, quadruple champion du monde du triple saut. Dans un communiqué publié sur son compte Twitter, il appelle à la mobilisation. « Notre sport, c’est l’unité et la diversité, et diviser les différentes disciplines ne peut que faire du mal à notre sport, suggère-t-il. Depuis pas mal de temps maintenant, je discute avec de nombreux athlètes afin de trouver comment faire pour que notre parole soit mieux écoutée. Et aujourd’hui, je vous annonce la création de l’Association des athlètes, qui réunira tous les athlètes professionnels du monde. Nous nous battrons pour nos droits et demanderons un siège à la table des décideurs, afin d’exprimer notre vision du sport et comment il peut évoluer sans détruire son ADN. Actuellement, nous les athlètes, n’avons aucun pouvoir. Certes, il existe une commission des athlètes, mais nous avons besoin d’un organe indépendant de World Athletics. » Sous le titre #WeAreTheSport, son post avait été retweeté plus de 700 fois quelques heures seulement après sa publication.

ActualitésVoir toutes les actualités