Paris 2024 - 03/10/2019

Risque de report pour la rénovation de la Gare du Nord

Après le CDG Express, un autre chantier d’envergure prévu en Ile-de-France à l’échéance 2024 a pris du plomb dans l’aile. La ville de Paris a annoncé, cette semaine, qu’elle s’opposait au projet de rénovation de la Gare du Nord. Elle le juge beaucoup trop « commercial ». Jean-Louis Missika, l’adjoint à l’urbanisme de la capitale, et la maire du Xème arrondissement, Alexandra Cordebard, ont cosigné une tribune où ils estiment qu’il faut « revoir le projet. » Les deux élus socialistes expliquent : « La Ville de Paris ne sera pas aux côtés de la SNCF pour défendre le projet. Sa dimension commerciale ne doit pas prendre le dessus sur les services rendus aux usagers ». Tout en reconnaissant que la transformation de cette gare est « essentielle » en vue des Jeux de Paris 2024, ils estiment que le projet retenu par la SNCF, qui fait la part belle aux commerces, « est le contraire de ce qui est nécessaire ». Enfin, ils assurent que « la Ville de Paris est prête à assumer sa part aux côtés de l’Etat et de la région Île-de-France » afin que la rénovation de la gare soit financée par des fonds publics, plutôt que par une coentreprise entre SNCF Gares et connexions et Auchan, comme le prévoit actuellement le projet. La gare du Nord doit être rénovée de fond en comble d’ici aux Jeux de Paris en 2024. Un projet à 600 millions d’euros qui vise à tripler sa surface pour répondre à la hausse du trafic. Selon Guillaume Pepy, le patron de la SNCF, ce « revirement » de la part de la Mairie de Paris risque de reporter le projet de plusieurs années.

ActualitésVoir toutes les actualités