MMA - 02/10/2019

Un délai pour les postulantes

Patience. Selon l’AFP, le ministère français des Sports a repoussé de deux mois le délai accordé aux fédérations sportives pour être candidates à l’accueil au sein de leur organisation du MMA (arts martiaux mixtes). La date limite, initialement fixée au 27 septembre, est repoussée au 27 novembre. Pour rappel, le MMA est actuellement interdit en France, mais les autorités sportives du pays ont pris la décision de légaliser sa pratique. Un appel à manifestation d’intérêt a été lancé en juin dernier, afin de désigner une fédération sportive qui accueillerait le MMA, avant la création de sa propre fédération. L’appel était réservé aux fédérations délégataires d’une discipline de sports de combat et/ou d’arts martiaux. Cinq d’entre elles y ont répondu dans les temps : kick boxing et muay thaï, karaté, lutte, judo et boxe française. Empêchée de se porter candidate, la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT) a déposé un recours devant le tribunal administratif de Paris. Elle a obtenu gain de cause et pourra postuler. Selon le nouvel appel à candidature, les délais d’instruction des dossiers seront plus courts, mais l’objectif reste de délivrer une délégation à compter du 1er janvier 2020.

ActualitésVoir toutes les actualités