Tokyo 2020 - 12/09/2019

La Corée du Sud en appelle au CIO

Les relations se tendent entre le Japon et la Corée du Sud à moins d’une année des Jeux de Tokyo 2020. Séoul a révélé avoir déposé une demande très officielle auprès du CIO pour empêcher l’usage possible par le Japon de son drapeau impérial l’an prochain durant l’événement olympique. Le ministère de la Culture, du Sport et du Tourisme sud-coréen a expliqué avoir envoyé une lettre à Thomas Bach, pour exprimer « sa déception et ses préoccupations » concernant la position du comité d’organisation des Jeux de Tokyo 2020 sur l’utilisation du drapeau du Soleil-Levant pendant les compétitions. Les autorités de Séoul expliquent que le drapeau en question, hissé durant l’invasion par le Japon de pays asiatiques à partir de la fin du XIXe siècle, constitue un symbole du militarisme et de l’impérialisme du Japon et qu’il continue à être utilisé par des organisations d’extrême-droite lors de manifestations à caractère xénophobe. La Charte olympique précise « qu’aucune sorte de manifestation ou de propagande politique, religieuse ou raciale n’est autorisée sur un site, dans un lieu ou autre emplacement olympique. »

ActualitésVoir toutes les actualités