Paris 2024 - 30/08/2019

La candidature divise les élus

La candidature de la Torche pour les épreuves de surf aux Jeux de Paris 2024 ne fait pas l’unanimité parmi les élus locaux. Selon Ouest-France, une majorité des maires siégeant à la Communauté de communes du Pays bigouden (CCPBS), en charge du dossier, se déclare hostile au projet. En cause, les nombreuses incertitudes, financières notamment, de la candidature, mais aussi un manque de transparence de la part de l’équipe à la tête du projet. Un maire bigouden chiffre entre 3 et 4 millions d’euros le coût des épreuves olympiques de surf à la Torche. « Quelle somme restera à notre charge ? Dans un contexte de dépenses contraintes pour les collectivités locales. » Autre question non résolue : l’hébergement des athlètes pendant les Jeux. A ce jour, seulement deux équipements situés à Pemmarc’h répondent au cahier des charges du COJO Paris 2024 : le Yellow Village, qu’il faudrait privatiser le temps des épreuves, et le vétuste Château des Goélands, qu’il faudrait rénover. Face à la contestation des élus, les porteurs du dossier évoquent plusieurs scénarios, dont l’abandon de la candidature. Un conseil communautaire d’information est programmé le 17 septembre.

ActualitésVoir toutes les actualités