Natation - 20/08/2019

Sun Yang devra patienter

Sun Yang devra patienter. Son audition devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), relative à son échantillon de sang qu’il avait détruit lui-même lors d’un contrôle inopiné, avait été initialement prévue en septembre. Elle vient d’être repoussée au mois d’octobre, au plus tôt. Pour rappel, le nageur chinois, triple champion olympique (400 et 1500 m à Londres 2012, 200 m à Rio 2016), avait détruit son propre échantillon de sang avec un marteau, en septembre dernier, lors d’un contrôle inopiné. Mais la FINA avait finalement blanchi Sun Yang. En cause, un vice de forme. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais l’Agence mondiale antidopage (AMA) a fait appel devant le TAS de la décision de la FINA. Dans un communiqué publié mardi 20 août, le TAS explique avoir « tenté d’organiser une audience pour le mois de septembre, mais en raison de circonstances personnelles imprévues, l’une des parties a dû demander le report de l’audienceUne nouvelle date (…) va être fixée dès que possible, mais l’audience a peu de chance de se tenir avant la fin octobre. » Fait rarissime, l’audience sera publique, ouverte notamment aux médias. La procédure pourrait déboucher sur la suspension à vie de Sun Yang, déjà suspendu trois mois pour dopage en 2014.

ActualitésVoir toutes les actualités