Tennis - 12/08/2019

L’Inde ne veut pas aller au Pakistan

La tension monte entre l’Inde et le Pakistan après la révocation, lundi 5 août, par l’Inde de l’autonomie de la partie du Cachemire qu’elle contrôle. Une situation dont les effets se font sentir sur le terrain sportif. L’Inde a officiellement demandé, dimanche 11 août, à la Fédération internationale de tennis (ITF) de déplacer son match de Coupe Davis à venir face au Pakistan sur un terrain neutre. L’équipe indienne est censée se rendre à Islamabad, au Pakistan, les 14 et 15 septembre pour y affronter son voisin dans le cadre du groupe Asie/Océanie. « Nous avons demandé à l’ITF de trouver un lieu neutre car la situation est imprévisible, a expliqué Praveen Mahajan, le président de la Fédération indienne de tennis. J’estime qu’il s’agit d’une requête raisonnable en l’état actuel des choses. […] J’espère que le match sera déplacé, d’autant que le Pakistan a l’habitude de jouer sur terrain neutre. L’ITF doit répondre rapidement, sans doute cette semaine. » Mais Khalid Rehmani, le vice-président de la Fédération pakistanaise, a confié que le Pakistan restait prêt à accueillir la rencontre. Les deux pays ne sont plus rencontrés au Pakistan depuis le mois de mars 1964. Depuis, les deux équipes ne se sont affrontées que sur terrain neutre, comme à Kuala Lumpur en 1973, ou en Inde, comme à Bombay en 2006.

ActualitésVoir toutes les actualités