Tokyo 2020 - 09/08/2019

Une arme à double tranchant

Pas simple, le problème des fortes chaleurs au Japon, dans la prévision des Jeux de Tokyo 2020. La NHK révèle ce vendredi que l’une des mesures décidées par les autorités politiques pour réduire les effets des très fortes températures dans la capitale pourrait en réalité avoir un effet inverse. Dès l’an passé, les gouvernements du Japon et de Tokyo se sont mis d’accord pour appliquer un revêtement spécial sur plus de 100 kilomètres de routes, notamment sur le parcours du marathon olympique. L’enrobé est censé réduire la température au niveau du sol. Mais un groupe de chercheurs de l’Université d’agriculture de Tokyo, dirigé par le professeur Osamu Kashimura, a comparé les effets de la chaleur sur deux types de routes, normales et traitées, pendant plusieurs journées très ensoleillées des mois de juillet et août. Résultat : les températures au niveau du sol sont effectivement plus basses d’environ 10 degrés celsius que sur les routes normales. Mais, problème, la courbe s’inverse sur les mesures prises à 50, 150 et 200 centimètres au-dessus de la chaussée. L’étude révèle que, en cas de lumière du soleil particulièrement forte, les températures moyennes étaient supérieures d’environ 1,5 degré avec le revêtement « olympique ». La différence dépassait les 3 degrés à certains moments de la journée.

ActualitésVoir toutes les actualités