Football - 08/08/2019

La CAF confirme l’Espérance

Affaire bouclée. Réunie mercredi 7 août, la commission disciplinaire de la Confédération africaine de football (CAF) a rendu sa décision dans le feuilleton de la finale de la Ligue des Champions d’Afrique. Surprise : elle a déclaré vainqueur l’Espérance Tunis. Pour rappel, les Tunisiens avaient remporté la compétition contre les Marocains du Wydad Casablanca, le 31 mai dernier à Radès, en l’emportant 1-0 lors de la finale retour. Mais la rencontre s’était terminée dans la plus totale confusion, au terme de plus d’une heure trente d’interruption. L’égalisation des Marocains, à la 59ème minute, avait été invalidée par l’arbitre, pour hors jeu, mais la VAR n’avait pas pu confirmer ou infirmer sa décision. Elle ne fonctionnait pas. Les joueurs du Wydad avaient alors refusé de reprendre le jeu. L’arbitre avait donc donné la victoire au club tunisien. Réunie dans l’urgence, la CAF avait alors décidé de faire rejouer le match en intégralité, sur terrain neutre, après la Coupe d’Afrique des Nations 2019. Mais cette décision, contestée par les deux équipes, a fait l’objet d’un appel des deux parties devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), respectivement le 14 et le 17 juin 2019. Dans son verdict, le TAS a remis en cause la compétence du comité exécutif de la CAF, puis décidé d’annuler la décision de faire rejouer le match. Mercredi 7 août, la commission disciplinaire de la CAF a estimé que le Wydad avait perdu par forfait. L’Espérance de Tunis décroche ainsi son quatrième trophée, et gagne le droit de disputer la Coupe du Monde des clubs, en décembre prochain au Qatar. Mais, surprise, les deux clubs finalistes se sont vus infliger une amende : 20 000 dollars pour le Wydad pour avoir abandonné le match, plus 15 000 dollars pour l’utilisation par ses supporteurs de fusées éclairantes ; 50 000 dollars pour l’Espérance, sanctionné pour l’utilisation par ses fans de fusées éclairantes et de projectiles.

 

ActualitésVoir toutes les actualités