Volley-ball - 07/08/2019

Les Français en veulent à la FIVB

L’équipe de France masculine ne se montre pas tendre à l’égard de la Fédération internationale de volley-ball (FIVB). A l’image de son joueur vedette, Earvin Ngapeth, très remonté contre le calendrier du tournoi de qualification olympique, organisé en fin de semaine en Pologne (9 au 11 août). Les Bleus devront en effet enchaîner un premier match vendredi à 20 h 30 contre la Slovénie, un deuxième le lendemain à 15 h face à la Pologne, puis un dernier dimanche à midi contre la Tunisie. « La FIVB, ça devient vraiment du n’importe quoi, a suggéré Earvin Ngapeth sur le site Sports.fr avant de s’envoler pour la Pologne. On ne va pas se plaindre, on va faire notre boulot, et ça va nous donner encore plus de motivation pour les taper. Mais quand tu vois que la FIVB autorise des naturalisations à tout va, dans les grosses nations, dans les nations qui ont du pognon, quand tu vois que ces nations, qui ont du pognon, organisent des matches à 21 h puis le lendemain à 15 h, et que la FIVB accepte ça, c’est bien qu’il y a un problème. »

ActualitésVoir toutes les actualités