Jeux de la Francophonie - 19/07/2019

La RDC fait le point sur les travaux

Les grandes manœuvres n’ont pas encore commencé en République démocratique du Congo, choisie comme pays-hôte des Jeux de la Francophonie 2021 en remplacement du Nouveau-Brunswick. Mais le gouvernement de la RDC s’est lancé dans un état des lieux des sites de compétition et des éventuels travaux à y réaliser. Pour preuve la récente visite du Premier ministre, Bruno Tshibala, à la Foire internationale de Kinshasa (FIKIN), où devraient se dérouler plusieurs compétitions. « Je suis venu me rendre compte personnellement de l’état dans lequel se trouve la FIKIN et avoir une idée de ce qu’il va falloir faire pour non seulement sa réhabilitation, mais aussi, sa modernisation totale », a-t-il expliqué au terme de son tour du propriétaire. Pour Bruno Tshibala, l’organisation de l’événement francophone en seulement deux ans se présente comme un « challenge difficile mais pas impossible. » Le Premier ministre de la RDC compte beaucoup sur la participation financière de la France et des autres pays membres de l’OIF. « La RDC ne va pas faire cavalier seul, assure-t-il. La contribution de 88 pays membres de la Francophonie et de la France pour la réussite totale de ces Jeux n’est pas exclue. » En attendant, le gouvernement congolais devra rapidement mettre en place un comité d’organisation. Mais selon les médias locaux, il ne devrait pas être constitué avant la mi-septembre.

ActualitésVoir toutes les actualités