Paris 2024 - 19/06/2019

La Polynésie veut les épreuves de surf

Après Biarritz, alliée à trois communes des Landes (Capbreton-Hossegor-Seignosse), Lacanau (Gironde), et La Torche (Finistère), une nouvelle candidature à l’accueil des épreuves de surf aux Jeux de Paris 2024 vient de se manifester. Elle est lointaine et exotique. La Polynésie française veut elle aussi se lancer dans la course. Son président, Edouard Fritch, se trouve actuellement en France. Il a rencontré Jean Castex, le délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques, et Tony Estanguet, le président du COJO. Deux interlocuteurs à qui il a vanté les atouts de Tahiti comme site de surf. « La Polynésie a des atouts et de l’expérience en matière de compétitions internationales de surf. Nous avons également une grande sensibilité à l’environnement », a expliqué Edouard FritchUn appel à candidatures sera bientôt lancé par le COJO pour l’accueil des épreuves de surf, l’un des quatre sports additionnels proposés par Paris 2024 (à valider par la session du CIO, le 25 juin à Lausanne). La Polynésie est déterminée à y répondre.

ActualitésVoir toutes les actualités