AIBA - 18/06/2019

Menace de banqueroute

Les ennuis s’accumulent pour l’AIBA. Exclue du mouvement olympique par la commission exécutive du CIO, et écartée de l’organisation du tournoi de boxe des Jeux de Tokyo 2020, elle serait aujourd’hui au bord de la faillite. Selon l’AFP, le directeur général de l’AIBA, l’Américain Tom Virgets, a alerté par courrier les membres du comité directeur de l’organisation internationale de boxe. « Les décisions prises par le CIO visaient clairement à mettre l’AIBA en faillite, dit-il. Toutes les sources de revenus de l’AIBA ont été coupées. Si l’on en juge par le ton et le contenu du rapport de la commission d’enquête (du CIO, NDLR), il est clair pour moi que la décision de suspendre l’AIBA a été prise il y a longtemps et que les informations et données que nous avons fournies ont été utilisées pour identifier nos points de vulnérabilité afin que la décision nous fasse le plus de mal possible. » L’AIBA disposerait actuellement de moins de 400 000 dollars sur son compte, une somme insuffisante pour organiser un congrès extraordinaire. Tom Virgets poursuit : « Sans un sérieux apport d’argent, l’organisation va être déclarée insolvable et c’est alors la justice qui prendra le contrôle. » Exclue du mouvement olympique, l’AIBA perdra le bénéfice de la subvention versée par le CIO aux fédérations internationales après les Jeux de Tokyo 2020. Un manque à gagner estimé à 17,5 millions de dollars.

ActualitésVoir toutes les actualités