Athlétisme - 23/05/2019

Dix ans de suspension pour l’ex manager du Kenya

Les têtes continuent de tomber dans l’athlétisme kényan. Mais, cette fois, le puni n’est pas athlète. Major Michael Rotich, l’ancien manager de l’équipe nationale aux Jeux de Rio 2016, a été suspendu 10 ans pour corruption. Il est accusé d’avoir prévenu des athlètes kényans de contrôles antidopage imminents, en échange de rémunérations. Le dirigeant proposait également ses services afin de trouver une excuse crédible pour justifier l’absence d’un athlète à un contrôle. « Le comportement de Major Rotich était malhonnête et relevait de la corruption », a expliqué la commission d’éthique de l’IAAF. En plus de ses 10 ans d’interdiction de toute activité liée à l’athlétisme, il est condamné à une amende de 5 000 dollars. Major Michael Rotich dispose d’un délai de 21 jours pour faire appel devant le Tribunal arbitral du sport. En août 2016, le Kényan avait été piégé par un reportage du Sunday Times. Il proposait à des journalistes, qui se faisaient passer pour des agents d’athlètes, de les prévenir en avance de futurs contrôles antidopage, en échange de la somme de 10 000 dollars.

 

ActualitésVoir toutes les actualités