Basket - 20/05/2019

Un faux pénis pour contourner les contrôles

Sidérant. Le basketteur américain Lamar Odom, un ancien joueur des Los Angeles Lakers en NBA, aujourd’hui retraité, révèle dans son autobiographie à paraître avoir triché lors d’un test antidopage avant les Jeux d’Athènes en 2004. L’ailier originaire de New York explique avoir utilisé… une prothèse de pénis. Lamar Odom, 39 ans, raconte dans ses mémoires, un ouvrage intitulé « Darkness to Light », qu’il fumait quotidiennement de la marijuana à l’époque de sa sélection pour les Jeux de 2004, où l’équipe américaine a hérité de la médaille de bronze. « La joie d’être retenu dans l’équipe des Etats-Unis pour les JO d’Athènes a vite viré à la peur, une fois que les gens du comité olympique américain m’ont annoncé qu’il fallait que je passe un test antidrogue avant d’être officiellement sélectionné, écrit-il. Avec des amis, nous avons commencé à faire des recherches sur internet pour trouver un faux pénis et nous avons cherché des solutions pour tricher. » Le jour du contrôle, l’ancien double champion NBA avec les Lakers (2009 et 2010) s’est servi d’un faux pénis et d’un échantillon d’urine « propre », fourni par un ami, pour éviter d’être positif.

ActualitésVoir toutes les actualités