MONDIAL 2022 - 15/04/2019

Infantino creuse l’option Koweït

Gianni Infantino ne renonce pas. Déterminé à faire passer le Mondial de football de 32 à 48 équipes dès l’édition 2022 au Qatar, le président de la FIFA a fait étape au Koweït, dimanche 14 avril. Avec une ambition avouée : convaincre l’état du Golfe de se joindre au Qatar pour l’organisation du prochain tournoi planétaire. Après avoir rencontré l’émir du Koweït et des responsables de la Fédération koweïtienne de football, Gianni Infantino a rejoint Doha, ce lundi, pour discuter de la perspective d’un Mondial 2022 à 48 équipes. Selon un rapport interne à la FIFA, augmenter la taille du tournoi obligerait le Qatar à en partager l’organisation avec au moins un pays voisin. Le boycott du Qatar par les Emirats Arabes Unis, Bahreïn et l’Arabie Saoudite réduit les options aux seuls Koweït et Oman. Mais le ministre des Affaires étrangères de ce dernier pays a assuré la semaine passée qu’il n’était pas prêt à recevoir des rencontres. Il reste donc seulement une carte dans le jeu de Gianni Infantino, le Koweït. Mais le pays possède actuellement un seul stade, le Jaber Al-Ahmad International Stadium (60 000 places), capable d’accueillir des rencontres du Mondial.

ActualitésVoir toutes les actualités