Rugby - 07/03/2019

Le jour se fait sur le championnat des nations

La polémique enfle, mais World Rugby garde le cap. La fédération internationale a levé un coin du voile, mercredi 6 mars, sur la formule de son projet de future compétition planétaire, appelée à débuter en 2022. Le tournoi est déjà doté d’un nom : « championnat des nations ». Comme annoncé plus tôt par plusieurs sources, il serait composé de 12 équipes. Mais World Rugby a éteint les rumeurs évoquant une compétition fermée, où les pays du Pacifique seraient exclus. Les six membres du Tournoi des Six Nations – Angleterre, France, Irlande, Pays de Galles, Ecosse et Italie – sont annoncés partants certains. Ils formeraient une conférence. Même chose pour les quatre équipes du Rugby Championship, à savoir la Nouvelle-Zélande, l’Australie, l’Afrique du Sud et l’Argentine. Les deux dernières places de cette autre conférence seront octroyées selon le mérite, au classement mondial. World Rugby se veut rassurante en expliquant vouloir mettre en place un système de promotion/relégation, pour des équipes placées dans une seconde division, elle-même composée de 12 équipes, avec des barrages contre les équipes de la première division. La nouvelle compétition veut garantir un minimum de onze matches internationaux par an, avec un enjeu pour chacun. World Rugby précise que ce championnat des nations n’aurait pas lieu les années de Coupe du Monde et mettrait son principe de relégation/promotion entre parenthèses les années des tournées des Lions Britanniques et Irlandais.

ActualitésVoir toutes les actualités