PYEONGCHANG 2018 - 08/02/2019

Une fondation pour l’héritage des Jeux

A deux jours de la date anniversaire de l’ouverture des Jeux de PyeongChang 2018, les Sud-Coréens ont dévoilé leurs plans quant à la gestion de l’héritage olympique. En tête de liste, les installations sportives. Le gouverneur de la province du Gangwon, Choi Moon-soon, a annoncé jeudi 7 février à l’occasion d’une conférence de presse, à Séoul, la création prochaine d’une fondation. Elle aura pour mission d’assurer la gestion et l’avenir des équipements sportifs construits pour les derniers Jeux d’hiver. « Le comité d’organisation de PyeongChang 2018 sera officiellement dissout en mars, mais ses installations et actifs seront transmis à une nouvelle fondation provisoirement appelée Olympic Memorial Foundation », a annoncé le gouverneur. Cette fondation sera dotée d’un budget de 61,9 milliards de wons (48,5 millions d’euros) versé par le comité d’organisation des Jeux d’hiver 2018. Mais elle espère recevoir environ 40 milliards de wons (31 millions d’euros) des mairies ou d’autres organisations. Elle devra notamment trancher la question de l’utilisation future de l’ovale patinage de vitesse et du centre de hockey de Gangneung, mais également de la piste de bobsleigh, luge et skeleton. Selon, Choi Moon-soon, ces installations pourraient être ouvertes aux touristes et aux athlètes étrangers.

ActualitésVoir toutes les actualités