CIO - 28/01/2019

Appel à la libération d’Hakeem Al-Araibi

Les soutiens se multiplient, dans le mouvement sportif international, en faveur d’Hakeem Al-Araibi, un joueur de football australien originaire du Bahreïn, détenu en Thaïlande depuis le 27 novembre pour son rôle présumé dans les manifestations en marge du printemps arabe à Bahreïn. Après la FIFA, le CIO a pris publiquement position pour demander aux autorités thaïlandaises de le renvoyer en Australie. Hakeem Al-Araibi a été arrêté le 27 novembre par les services d’immigration thaïlandais, alors qu’il venait d’arriver à Bangkok pour des vacances avec son épouse. Il a été condamné par contumace à dix ans de prison par la justice de Bahreïn sous l’accusation d’avoir endommagé un poste de police en 2012. Agé de 25 ans, il évolue comme semi-professionnel dans un club de Melbourne. « Le CIO soutient M. Al-Araibi et la position de la FIFA dans ce dossier », souligne le CIO dans son communiqué. L’institution olympique précise que Khunying Patama Leeswadtrakul, membre thaïlandaise du CIO, a demandé au Premier ministre de Thaïlande de « trouver une solution basée sur des valeurs humaines et humanitaires de base. » Elle explique également que Thomas Bach, a « discuté personnellement de cette situation préoccupante avec le Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, M. Filippo Grandi. »

ActualitésVoir toutes les actualités