Dopage - 25/01/2019

Un comité des athlètes à l’AFLD

Un effet Paris 2024 ? A l’image du COJO, l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) veut remettre les athlètes au cœur de son dispositif. Dominique Laurent, sa présidente, a présenté jeudi 24 janvier à Paris le nouveau comité des sportifs de l’AFLD. Il est co-présidé par la fleurettiste Astrid Guyart et le tireur à l’arc Romain Girouille. Ses sept autres membres sont la judoka Gevrise Emane, le gymnaste Samir Aït-Saïd, l’athlète handisport Nantenin Keita, l’ex skieuse acrobatique Sandra Laoura, l’ancien handballeur Daniel Narcisse, la patineuse artistique Nathalie Péchalat, et le nageur handisport David Smétanine. Objectif du comité : replacer les sportifs au centre de la lutte antidopage et entendre leur voix. Pour cela, ses membres seront invités à participer à certains rendez-vous internationaux pour exprimer leur position sur les questions liées au dopage. Il a été présenté comme un organe consultatif appelé à faire remonter la position des athlètes auprès des instances dirigeantes de l’agence. Sa première action : une rencontre avec des jeunes sportifs, le 6 février 2019 à l’Insep.

ActualitésVoir toutes les actualités