Football - 10/01/2019

L’Afrique du Sud s’insurge

La victoire de l’Egypte dans la course à l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 reste en travers de la gorge de sa seule rivale, l’Afrique du Sud. Au lendemain de la décision de la Confédération africaine de football (CAF), plusieurs dirigeants sud-africains se sont publiquement exprimés pour dénoncer un processus jugé peu éthique. « Nous n’avons aucun problème avec l’Égypte, mais avec la façon dont le processus s’est déroulé, a expliqué le directeur par intérim de la Fédération sud-africaine de football (SAFA), Russell Paul, sur une radio locale de Johannesburg. Notre délégation s’était préparée pour une présentation mercredi 9 janvier, quand nous avons découvert que les Égyptiens étaient déjà sur place depuis un moment pour plaider leur cause. » Selon un proche de la CAF, l’Afrique du Sud aurait été « punie » pour avoir appuyé la candidature nord-américaine (États-Unis/Canada/Mexique), plutôt que celle du Maroc, pour le Mondial 2026. « Le choix de l’Afrique du Sud d’appuyer la candidature nord-américaine, après les critiques du président Trump, a été considéré comme un geste anti-africain », a suggéré cette source sous couvert d’anonymat.

ActualitésVoir toutes les actualités