Russie - 17/12/2018

La labo de Moscou ouvre ses portes

La fin du purgatoire ? Possible. Pas sûr. Après plusieurs mois de refus polis mais fermes, le laboratoire antidopage de Moscou ouvre enfin ses portes à une équipe d’experts de l’Agence mondiale antidopage. Elle doit se rendre ce lundi 17 décembre dans l’établissement russe, afin d’y collecter une généreuse collection d’échantillons et données antidopage. L’équipe de l’AMA est conduite par l’Espagnol José Antonio Pascual. Elle est composée de cinq personnes. Les opérations d’extraction des données devraient durer trois jours. La Russie avait jusqu’au 31 décembre pour ouvrir les portes de son laboratoire. Si tout se passe bien, cette visite devrait permettre de refermer la parenthèse de la mise à l’écart du sport russe. A condition, toutefois, que les experts de l’AMA ne découvrent pas un nouveau scandale du dopage dans les données et les échantillons prélevés. « Les données contenues dans le laboratoire devront être entièrement évaluées et vérifiées, ce qui prendra du temps, explique l’AMA. Elles seront ensuite utilisées, conjointement avec la réanalyse des échantillons si nécessaire, pour instruire des procès contre des athlètes qui ont triché. »

ActualitésVoir toutes les actualités